univers suivant univers précédent
La chapelle vide : entre sécularisation et laïcité impérative, itinéraire historien

La chapelle vide : entre sécularisation et laïcité impérative, itinéraire historien

CLD ,
collection Essai d'histoire , (octobre 2017)

Résumé

Essai autobiographique rassemblant des réflexions sur la place de l'histoire religieuse dans l'université contemporaine. L'auteur décrit le coeur historique de la Sorbonne, une chapelle devenue vide et inutile depuis la loi de séparation des Eglises et de l'Etat, pour analyser une société française tiraillée entre la sécularisation profonde, l'impératif de laïcité et la persistance du religieux. ©Electre 2017

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Essai autobiographique rassemblant des réflexions sur la place de l'histoire religieuse dans l'université contemporaine. L'auteur décrit le coeur historique de la Sorbonne, une chapelle devenue vide et inutile depuis la loi de séparation des Eglises et de l'Etat, pour analyser une société française tiraillée entre la sécularisation profonde, l'impératif de laïcité et la persistance du religieux. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La chapelle vide

Entre sécularisation et laïcité impérative, itinéraire historien

Le coeur historique de la Sorbonne est une magnifique chapelle baroque vide, contournée par les étudiants et les professeurs depuis la Séparation des Églises et de l'État. La chapelle est interdite d'accès faute d'entretien adéquat. Au coeur de la chapelle, le cardinal de Richelieu, en son tombeau de marbre, est soutenu par la Religion et la Science.

Tel est le point de départ de cet essai, qui conduit l'auteur du Languedoc jusqu'au Quartier Latin et aux espaces d'Amérique du Nord, et qui se présente, au fil des réflexions, comme une analyse de la situation de l'histoire religieuse dans l'Université contemporaine. Pourquoi la chapelle de la Sorbonne est-elle vide ? Pourquoi les universitaires sont-ils souvent comparés à des clercs, susceptibles, depuis Julien Benda, de trahir ? Pourquoi enseignent-ils dans des séminaires ? Pourquoi y a-t-il tant de chaires à l'Université, alors que celles des églises ne servent plus guère aujourd'hui ? Comment écrire l'histoire religieuse aujourd'hui dans une société française marquée à la fois par une sécularisation profonde, un impératif de laïcité qui commande la recherche académique, la persistance du religieux, et le retour, heureux ou malheureux, des identités ?

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
140p

Format :
23x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-85443-583-4

EAN13 :
9782854435832