Affaires exceptionnelles sur les dictionnaires du Cerf !

Simple et pratique, le chèque-cadeau La Procure

La célèbre collection Études Augustiniennes à - 30 %

Une page à ne pas manquer !

univers suivant univers précédent
Chronique des derniers païens
                : la disparition du paganisme dans l'Empire romain, du règne de Constantin à celui de Justinien

Chronique des derniers païens : la disparition du paganisme dans l'Empire romain, du règne de Constantin à celui de Justinien

Responsables : Pierre Chuvin

Belles lettres , Paris
Fayard , Paris
collection Histoire , (mai 2009)

Résumé

De l'affirmation de la liberté de culte pour tous (312) à la proscription totale des cultes et des croyances des païens (529), P. Chuvin trace le portrait des derniers païens, fervents ou résignés, dans la complexité et le foisonnement de leur vie spirituelle, intellectuelle et politique.

31,50€ Prix conseillé

Expédié sous 8 jours environCette information ne signifie pas que le produit est en stock au magasin.

Ajouter au panier Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Antiquité chrétienne»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

De l'affirmation de la liberté de culte pour tous (312) à la proscription totale des cultes et des croyances des païens (529), P. Chuvin trace le portrait des derniers païens, fervents ou résignés, dans la complexité et le foisonnement de leur vie spirituelle, intellectuelle et politique.

Quatrième de couverture

Lors de sa parution voici dix-neuf ans, Chronique des derniers païens fut salué à la fois par la critique universitaire la plus prestigieuse - Pierre Vidal-Naquet, Pierre Chaunu, Paul Veyne, Michel Tardieu - et par un large public qui en fit un des livres les plus lus de sa catégorie. L'auteur, Pierre Chuvin, avait en effet choisi de raconter le triomphe du christianisme dans l'Empire romain en se plaçant du côté des vaincus, les «païens», sans complaisance à leur égard ni dénigrement des vainqueurs.

Une première partie, «Chronique» proprement dite, déroule la fresque narrative des mesures successives de mise à l'écart, puis de proscription des cultes polythéistes. La seconde partie, «Portrait», fait revivre ces ultimes croyances et pratiques de l'Antiquité classique et souligne la proximité des mentalités, parfois très grande, entre païens et chrétiens. Pour finir, des exemples saisissants d'intégration dans les fêtes chrétiennes de rituels, d'objets et de fêtes polythéistes montrent comment une part d'héritage s'est transmise.

La solidité de l'information jointe à l'agrément d'un style toujours clair et vivant, manifestant à la fois empathie et distance teintée à l'occasion d'une ironie discrète, fait que ce livre garde tout son intérêt. De plus, cette réédition bénéficie en guise de postface d'un chapitre de «prolongements et discussions» qui aidera à la situer dans le courant de la foisonnante recherche contemporaine sur ces sujets restés brûlants, à l'heure du renouveau et trop souvent du durcissement des positions religieuses. Ce livre qui décrit la montée d'une intolérance portée parfois, de tous côtés, par les meilleurs esprits, est aussi un appel à la compréhension et à la tolérance, aujourd'hui, et un défi aux orthodoxies despotiques.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
378p

Format :
22x15cm

Poids:
512.00g

ISBN :
978-2-251-38097-1

EAN13 :
9782251380971