univers suivant univers précédent
Dieu vivant (1945-1955) : christianisme et eschatologie

Dieu vivant (1945-1955) : christianisme et eschatologie

CLD ,
collection Essai d'histoire , (octobre 2015)

Résumé

L'histoire de la revue "Dieu vivant", née sous l'Occupation. Sa ligne éditoriale théologique et sa spiritualité eschatologique ont accompagné les réflexions autour de la guerre froide, mais également le mouvement existentialiste, le dialogue oecuménique et les renouvellements de la pensée catholique avant Vatican II. ©Electre 2017

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Penseurs chrétiens»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'histoire de la revue "Dieu vivant", née sous l'Occupation. Sa ligne éditoriale théologique et sa spiritualité eschatologique ont accompagné les réflexions autour de la guerre froide, mais également le mouvement existentialiste, le dialogue oecuménique et les renouvellements de la pensée catholique avant Vatican II. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Christianisme et Eschatologie

Dieu Vivant (1945 -1955)

Cette monographie reconstitue l'histoire d'une revue prestigieuse, Dieu Vivant (1945-1955), animée par Marcel More, Jean Daniélou et Louis Massignon, mûrie sous l'Occupation et dans la Résistance, et qui accompagna par sa dominante théologique et sa spiritualité « eschatologique » les angoisses de la Guerre froide, la vogue de « l'existentialisme », les approfondissements du dialogue oecuménique et interreligieux et les renouvellements de la pensée catholique dans le moment préconciliaire. Entre Esprit (Mounier), Critique (Bataille) et Les Temps modernes (Sartre), très liée à l'itinéraire spirituel de son principal animateur Marcel More (1887-1969), la revue marqua l'un des principaux carrefours intellectuels du moment, laissant ensuite une trace profonde par la qualité et la variété de ses collaborations, le tranchant dialectique de ses positionnements et l'intensité de ses sommaires. Sartre, Bataille, Queneau ou Klossowski, Michel Leiris, Brice Parain ou Jean Hyppolite, mais aussi les Pères de Lubac, Fessard, Bouyer, Urs von Balthasar, Monchanin, Claudel, Maurice de Gandillac ou Gabriel Marcel ont croisé son histoire, à des titres divers, faisant ainsi de Dieu Vivant le principal organe de la « nouvelle théologie » d'après-guerre.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
177p

Format :
21x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-85443-569-9

EAN13 :
9782854435696