Les bibles

Les bibles

Lire la Bible en français, les différentes traductions

Livre unique, essentiel, la Bible n'est pour autant pas évidente à lire. De nombreuses traductions françaises sont aujourd'hui accessibles : que choisir et comment se repérer ? Vous trouverez sous cette rubrique un descriptif des principales traductions, précisant leur spécificité et leur objectif, ce qui vous permettra d'opter ainsi pour la Bible adaptée à vos besoins.



Bible de Jérusalem

Réalisée par l'Ecole Biblique et Archéologique de Jérusalem regroupant les meilleurs spécialistes francophones, la Bible de Jérusalem est la grande bible catholique de référence (dernière révision 1998).
Elle allie style de qualité et rigueur de traduction.

Bible TOB

La Traduction Oecuménique de la Bible a pour particularité d'être un travail commun entre catholiques et protestants (dernière révision 2004). Rigoureuse, fidèle, classique, cette traduction est aujourd'hui largement utilisée.

Bible liturgique

Une quarantaine d'années auront été nécessaires pour que cette nouvelle traduction intégrale de la Bible voie enfin le jour et il n'aura pas fallu moins de soixante-dix spécialistes pour donner au texte cette qualité qui le destine à la proclamation publique. C'est une vraie chance pour l'évangélisation !

Bible Segond

La Bible Louis Segond est la traduction protestante de référence.Elle ne contient pas les livres deutérocanoniques. La traduction de 1910 est le fruit d'une révision en profondeur, à partir des originaux hébreux et grecs.

Les six autres grandes traductions

Les six autres grandes traductions : La Pléiade, la Bible d'Osty, La Bible des Peuples, La Bible Bayard, La Bible pastorale, Bible de Maredsous.

La traduction de la Bible dans La Pléiade (1956-59) est réalisée par une équipe universitaire et se veut non confessionnelle. Littérale, elle cherche également à restituer la couleur des textes originaux.
Traduite d'une seule main, la Bible d'Osty (1970-73) offre une belle cohérence d'ensemble et respecte au plus près les textes originaux ; elle constitue ainsi un très bon outil de travail.
La Bible des Peuples (1998), initialement nommée Bible des communautés chrétiennes (1994) répond à un souci pastoral : la traduction est simple et joint un abondant commentaire qui explique et actualise le texte.
Dans la Bible Bayard, la traduction a été autant confiée à des exégètes qu'à des hommes de Lettres. Adoptant une langue délibérément contemporaine, elle s'affranchit des règles de la ponctuation, désarticule la syntaxe et modernise le vocabulaire en vue de donner au texte vivacité et couleur.
Bible pastorale, reprise de la Bible de Maredsous, la Bible pastorale cherche à rendre le texte biblique lisible en ajoutant à la traduction des clefs d'interprétation et une ébauche de commentaire. À ce guide s'ajoutent des renvois aux grands textes de l'Église (Catéchisme..) et des indications sur les diverses traductions liturgiques.

Bible en français courant et fondamental

La Bible en français courant a pour objectif de rendre le texte plus accessible que les traductions classiques, tout en restant fidèle au sens du texte.
La Bible en français fondamental s'adresse en priorité aux personnes dont le français n'est pas la langue maternelle. Modeste, elle permet un premier accès au texte biblique.

Bibles : Autres traductions

Autres traductions: La Bible André Chouraqui, la Bible Crampon, Bible de sacy, traduction Darby, Bible de Semeur.

André Chouraqui (1985) Il respecte la syntaxe hébraïque,cherchant ainsi à restituer le souffle de la langue première du texte.
Bible Crampon, la Bible du chanoine Crampon est l'une des premières bibles françaises traduite à partir des textes grecs et hébreux. .
Bible le Maître de Sacy, appelée aussi « Bible de Port-Royal ». Elle comporte également des explications proches des thèses de Jansénius.
La traduction Darby (1859) de la Bible respecte les originaux aussi littéralement que possible. Une traduction qui sert davantage à l'étude.
La Bible du Semeur (2000) cherche à rendre les textes bibliques accessibles au lecteur non averti. Traduction fluide et simple.