univers suivant univers précédent
Joseph : une image de la paternité dans l'Occident médiéval

Joseph : une image de la paternité dans l'Occident médiéval

Aubier ,
collection Collection historique , (mars 2006)

Résumé

A partir du XIVe siècle, le personnage de Joseph sort de l'ombre : les franciscains débattent pour savoir s'il est le dernier des patriarches ou le premier des saints, et ils érigent l'humble charpentier en modèle pour tous les chrétiens. A la fin du XVe siècle, l'Eglise institue une fête en son honneur ; une authentique dévotion populaire naît alors, qui connaîtra son apogée au XIXe siècle. ©Electre 2017

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Saints de J à L»

SILLON

SILLON

SAINT JOSEMARIA ESCR

11,00€

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

A partir du XIVe siècle, le personnage de Joseph sort de l'ombre : les franciscains débattent pour savoir s'il est le dernier des patriarches ou le premier des saints, et ils érigent l'humble charpentier en modèle pour tous les chrétiens. A la fin du XVe siècle, l'Eglise institue une fête en son honneur ; une authentique dévotion populaire naît alors, qui connaîtra son apogée au XIXe siècle. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Aussi curieux que cela
paraisse, on prie peu
Joseph au Moyen Âge. Ce
vieillard au rôle guère
reluisant, ni précurseur, ni
apôtre, ni martyr, sollicite
peu les fidèles et embarrasse les théologiens : que faire de son épineux
statut d'époux de la Vierge ? Quelle paternité attribuer à celui qui a élevé
le fils de Dieu ?

À partir du XIVe siècle, Joseph sort de l'ombre : les franciscains débattent pour
savoir s'il est le dernier des patriarches ou le premier des saints, et ils érigent
l'humble charpentier en modèle pour tous les chrétiens. Au siècle suivant, alors
que le Grand Schisme divise la chrétienté tout entière, que la France est
déchirée par les rivalités entre Armagnacs et Bourguignons, c'est une véritable
campagne de promotion en faveur de Joseph qui est lancée : à sa tête, Gerson,
l'un des plus célèbres théologiens de l'époque, se dépense sans compter pour
célébrer les noces de Joseph et de Marie, louer la paternité responsable de celui
qu'il qualifie de «saint» et l'égaler, enfin, à Jean-Baptiste. À la fin du XVe siècle,
l'Église institue une fête en l'honneur de Joseph ; une authentique dévotion
populaire naît alors, qui connaîtra son apogée au XIXe siècle.

Ce que ce livre relate, s'appuyant sur des textes et des images fort variés, c'est
l'histoire d'une ascension liturgique et symbolique unique, celle de la figure la
plus touchante, la plus humaine peut-être, du christianisme : un père qui
accompagne avec tendresse les gestes d'une mère et de son enfant.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
476p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7007-2343-0

EAN13 :
9782700723434