univers suivant univers précédent
Journal de guerre : 1942-1947 : écrits inédits de l'aumônier du Mont Valérien

Journal de guerre : 1942-1947 : écrits inédits de l'aumônier du Mont Valérien

Responsable(s) : Jean-Pierre Guérend, Stephan Jung, Stéphane Chmelewsky, Étienne François, Valentine Meunier

Cerf , (mai 2017)

L'avis de La Procure

On salue avec reconnaissance la publication de ce document inestimable. L'abbé Franz Stock accepte en 1941 la mission de visiter les prisons du Cherche Midi, de Fresnes et de La Santé. Il a noté au jour le jour les dernières paroles et les derniers instants des fusillés ("un nombre à quatre chiffres, pas moins", écrit-il). Il nous rend témoins, saisis d'émotion, de la force et du courage de ceux qui vont mourir.

Le livre contient aussi son "Journal de Cherbourg", alors qu'il était prisonnier, et le récit des débuts d'"Un séminaire derrière les barbelés" à Chartres que les évêques français et le nonce Roncalli encouragent et visitent, symbole d'avenir et de réconciliation. De toute évidence, un témoignage essentiel.

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Le journal de l'aumônier militaire de la Wehrmacht à Paris rassemble les notes sur les prisonniers qu'il accompagne vers la mort entre 1942 et 1944, évoque son passage à Cherbourg alors qu'il est prisonnier des Américains de 1944 à 1945 et retrace l'histoire du Séminaire derrière les barbelés devenu lieu de mémoire de la réconciliation franco-allemande. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Journal de guerre

En 1941, Franz Stock, curé de la paroisse allemande à Paris, accepte de l'Occupant la mission de visiter les prisons françaises du Cherche-Midi, de Fresnes et de La Santé, à la condition de ne pas porter l'uniforme de la Wehrmacht. Un an plus tard, c'est lui qui accompagne au Mont Valérien, jusqu'aux poteaux d'exécution, les condamnés à mort, résistants ou otages, juifs, chrétiens, communistes... Voici son Journal publié ici pour la première fois.

D'une valeur inestimable, le document se divise en trois parties : le « Journal des fusillés », avec les notes sur les prisonniers qu'il accompagne vers la mort, prises de 1942 à 1944 ; son « Journal de Cherbourg », tenu alors qu'il était prisonnier des Américains de 1944 à 1945 ; et enfin « Un séminaire derrière les barbelés », écrit en 1947, où il retrace l'histoire des débuts de ce Séminaire devenu un lieu de mémoire de la Réconciliation franco-allemande.

Cette archive inédite, enfin exhumée, révèle la force et le courage des condamnés à mort. Franz Stock note leur comportement, leurs dernières phrases, la façon avec laquelle ils abordent la mort. Un livre capital pour comprendre l'histoire du XXe siècle.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
434p

Format :
24x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-204-12244-0

EAN13 :
9782204122443