univers suivant univers précédent
Contre Julien. Volume 2, Livres III-V

Contre Julien. Volume 2, Livres III-V

Responsable(s) : Marie-Odile Boulnois, Marie-Odile Boulnois, Christoph Riedweg, Jean Bouffartigue, Marie-Odile Boulnois, Pierre (historien) Castan

Cerf ,
collection Sources chrétiennes, n° 582 , (décembre 2016)

Résumé

Le patriarche d'Alexandrie réfute les thèses antichrétiennes énoncées par l'empereur Julien en 362-363 dans son ouvrage Contre les Galiléens. Citant textuellement son adversaire, Cyrille recourt à l'exégèse et à la théologie trinitaires, mais aussi à la philosophie et la littérature grecques, opposant ainsi la conception chrétienne du divin à celle des néoplatoniciens. ©Electre 2017

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Collection Sources Chrétiennes»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Le patriarche d'Alexandrie réfute les thèses antichrétiennes énoncées par l'empereur Julien en 362-363 dans son ouvrage Contre les Galiléens. Citant textuellement son adversaire, Cyrille recourt à l'exégèse et à la théologie trinitaires, mais aussi à la philosophie et la littérature grecques, opposant ainsi la conception chrétienne du divin à celle des néoplatoniciens. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Contre Julien, tome II, livres III-V

Cyrille d'Alexandrie (mort en 444) poursuit sa réfutation du Contre les Galiléens de l'empereur Julien amorcée dans les livres I et II (SC 322). Il cite textuellement son adversaire, ce qui constitue quasiment notre unique source sur cette grande oeuvre de polémique antichrétienne rédigée dans l'hiver 362-363. L'une des forces de Julien est sa bonne connaissance de la Bible ; il entend la discréditer en montrant quelle est, soit assimilable à la mythologie (arbre de la connaissance du bien et du mal, serpent qui parle, tour de Babel), soit réductrice (le Dieu des Hébreux n'est qu'un dieu national), soit blasphématoire (Dieu est présenté comme méchant, jaloux ou impuissant).

Pour le réfuter, Cyrille d'Alexandrie recourt non seulement à l'exégèse et à la théologie trinitaire, mais aussi à la philosophie et à la littérature grecques qu'il cite en abondance. Il est ainsi la source unique de plusieurs passages d'Alexandre d'Aphrodise et de Porphyre. Ces livres III-V voient s'opposer deux conceptions du divin : le néoplatonisme exige une distinction entre les niveaux du divin, et le christianisme défend l'idée d'un Dieu suprême unique, créateur et administrateur du monde.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
663p

Format :
20x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-204-11754-4

EAN13 :
9782204117548