univers suivant univers précédent
Monsieur Onfray au pays des mythes : réponses sur Jésus et le christianisme

Monsieur Onfray au pays des mythes : réponses sur Jésus et le christianisme

Salvator , (mai 2017)

L'avis de La Procure

Spécialiste du christianisme ancien, Jean-Marie Salamito s'inquiète des erreurs de Michel Onfray dans son livre Décadence qui conteste l'existence historique de Jésus. Sans caricature et avec bienveillance, l'auteur répond une à une aux allégations du philosophe afin de faire le point sur l'état des recherches historiques. Un essai concis, clair mais surtout nécessaire !

Ce qu'on en pense en une minute

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Onfray Michel»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Dans "Décadence : vie et mort du judéo-christianisme", le philosophe M. Onfray s'attaque au christianisme et à son héritage et considère la personne de Jésus comme mythique. L'historien du christianisme antique réfute ses arguments point par point et démontre notamment que Jésus est un personnage historique et que saint Paul n'est pas l'inventeur d'une religion d'intolérance. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Monsieur Onfray

Au pays des mythes

Réponses sur Jésus et le christianisme

Dans son ouvrage Décadence, Michel Onfray s'en prend avec virulence au christianisme antique et à son héritage. Selon le philosophe, la personne de Jésus n'est qu'un mythe sans consistance historique et la religion chrétienne se trouve à
l'origine des violences et de l'intolérance qui obscurcissent, jusqu'à nos jours, le devenir de l'Occident, à travers son lien étroit au pouvoir politique.

Il revient ici à Jean-Marie Salamito de répondre point par point à ces affirmations aussi définitives que contestables : non, le christianisme n'est pas un obscurantisme bon à jeter aux poubelles de l'histoire. L'existence et le message de Jésus sont bel et bien attestés. Saint Paul n'est pas l'inventeur d'une religion obscurantiste qui manie le glaive. Et l'on ne peut réduire la relation Église/politique au seul épisode de Constantin.

Et si le christianisme décrit par Michel Onfray n'était, au fond, qu'un mythe, une vision réinventée et caricaturée, sans plus de réalité que les personnages fantasques de Lewis Carroll ?

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
147p

Format :
20x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7067-1541-3

EAN13 :
9782706715419