M et le 3ème secret : promotion à 16€ !

Des aubes de qualité au meilleur prix ... !

univers suivant univers précédent
La vie meurtrière

La vie meurtrière

Phébus ,
collection Libretto, n° 282 , (janvier 2009)

Résumé

La confession de Jacques Verdier, un jeune artiste de 28 ans soumis à un tragique destin. Depuis son enfance, il a provoqué malgré lui d'épouvantables accidents mortels. Crises cardiaques, empoisonnements et brûlures se sont ainsi multipliés autour de lui jusqu'à ce que la question lancinante de sa propre responsabilité l'accule à envisager une solution fatale : le suicide. ©Electre 2017

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Essais sur l'art, esthétique»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

La confession de Jacques Verdier, un jeune artiste de 28 ans soumis à un tragique destin. Depuis son enfance, il a provoqué malgré lui d'épouvantables accidents mortels. Crises cardiaques, empoisonnements et brûlures se sont ainsi multipliés autour de lui jusqu'à ce que la question lancinante de sa propre responsabilité l'accule à envisager une solution fatale : le suicide. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La Vie meurtrière

Si les toiles du célèbre peintre Félix Vallotton (1865-1925) frappent par leurs couleurs profondes, son roman La Vie meurtrière, rédigé entre 1907 et 1908 et publié de manière posthume en 1927, est imprégné d'une inquiétante noirceur.

Jacques Verdier, artiste de vingt-huit ans, s'est suicidé à son domicile. Il a laissé à l'attention du commissaire qui constatera les faits une comte lettre et un pli. Dans ce pli, un manuscrit au titre intrigant, Un amour, déroule de façon implacable le récit d'une vie funeste...

Bien malgré lui, le défunt semble avoir provoqué depuis sa plus tendre enfance d'épouvantables accidents mortels. Crises cardiaques, chutes, empoisonnements, brûlures se sont multipliés autour de lui jusqu'à ce que la question lancinante de sa propre responsabilité l'accule à envisager une solution radicale. Jacques portait-il en lui, comme il le croyait, un « fatal pouvoir », un « principe de mort » ?

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
205p

Format :
19x12cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7529-0382-0

EAN13 :
9782752903822