Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Alésia, 27 septembre 52 av. J.-C.

Alésia, 27 septembre 52 av. J.-C.

Gallimard ,
collection Les journées qui ont fait la France , (octobre 2012)

L'avis de La Procure

La bataille d'Alésia a donné lieu à de nombreuses querelles d'historiens. Jean-Louis Brunaux, spécialiste reconnu de la civilisation gauloise, interroge le sens et la portée de cette grande bataille et terrible défaite : en quoi fut-elle une de ces journées qui ont fait la France.

22,50 € 21,38 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Gaule»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Le récit de la bataille et de la défaite d'Alésia, après de longues semaines de siège et de famine, Vercingétorix s'est livré à César. La déroute des Gaulois et la fin de leur indépendance n'avaient rien de prévisible. Vercingétorix détenait des moyens militaires redoutables mais des pouvoirs politiques limités et des troupes désorganisées. Prix du Sénat du livre d'histoire 2013. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Alésia

Ce fut une formidable bataille et une terrible défaite. Après de longues semaines de siège et de famine, Alésia finit par tomber : les armées gauloises cèdent aux légions romaines et leur chef, Vercingétorix, se livre à César. C'est là, sur le mont Auxois, que s'achève l'indépendance gauloise. Et pourtant, l'événement n'aura cessé de résonner dans notre mémoire ; pendant des siècles on le célébrait comme l'origine d'une civilisation gallo-romaine enfin pacifiée.

Ce livre propose de le retrouver pour en interroger à nouveau le sens et la portée. La déroute des Gaulois n'avait rien de prévisible ; Vercingétorix disposait de redoutables moyens militaires ; il commandait des forces considérables venues de toutes les contrées de la Gaule ; sa stratégie ingénieuse aurait pu permettre d'emporter la victoire. Seulement, ses pouvoirs politiques étaient limités et ses troupes trop désorganisées, et mal entraînées, pour mettre en oeuvre son plan ; surtout, l'immense « armée de secours » qu'il avait réunie à Alésia disparut corps et biens à l'heure décisive de la bataille : le génie diplomatique de Jules César y était pour beaucoup.

Si ce moment demeure une journée qui aura fait la France, écrit Jean-Louis Brunaux, c'est moins à Alésia même qu'il faut en chercher la raison que, bien en amont, dans l'histoire longue de la Gaule, de sa civilisation, de ses institutions, de ses moeurs politiques : elles seules peuvent faire comprendre comment tout un élan « national » a pu assembler la plupart des peuples de l'ancienne Gaule pour affronter les Romains. Alésia est ce miroir qui laisse entrevoir l'unité longtemps méconnue des nations gauloises.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
369p

Format :
22x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-07-012357-X

EAN13 :
9782070123575