Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Je m'appelais Kaoutar : des fleuves du paradis à la source vive

Je m'appelais Kaoutar : des fleuves du paradis à la source vive

Edouard-Marie Gallez

Les Unpertinents , (novembre 2020)

Résumé

Ne trouvant plus de réponses existentielles dans le christianisme, l'auteure, attirée par un Orient fantasmé, se tourne à 20 ans vers l'islam. Etudiante en droit, elle se voit alors proposer un stage dans un cabinet d'avocat à Tripoli. Son voyage prend une tournure inattendue lorsqu'elle rencontre un jeune maronite qui lui présente le Christ sous un jour nouveau. Elle raconte cette redécouverte. ©Electre 2021

14,00 € 13,30 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Islam et christianisme»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Ne trouvant plus de réponses existentielles dans le christianisme, l'auteure, attirée par un Orient fantasmé, se tourne à 20 ans vers l'islam. Etudiante en droit, elle se voit alors proposer un stage dans un cabinet d'avocat à Tripoli. Son voyage prend une tournure inattendue lorsqu'elle rencontre un jeune maronite qui lui présente le Christ sous un jour nouveau. Elle raconte cette redécouverte. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Je m'appelais Kaoutar

Ne trouvant plus de réponses existentielles dans le christianisme de son enfance, l'auteur se tourne à l'âge de vingt ans vers l'islam, qu'elle découvre dans des livres, au cours de voyages et en côtoyant de jeunes camarades de classe d'origine maghrébine. Elle se laisse hypnotiser par un « Orient » fantasmé, qui mêle sensualité et rigueur morale, poésie et quête mystique du Dieu unique. Sans se convertir complètement (le doute subsistera toujours), elle apprend l'arabe et l'islamologie aux Langues Orientales, fréquente la mosquée de Paris, assiste à des conférences de Tariq Ramadan, s'immerge pendant les vacances dans la vie d'une famille marocaine. Alors en faculté de droit à la Sorbonne, elle se voit proposer un stage dans un cabinet d'avocat à Tripoli, ville majoritairement musulmane au nord du Liban. Elle y voit l'occasion d'approfondir sa découverte de l'islam et son apprentissage de la langue arabe. Son voyage d'un été prend une tournure inattendue quand elle rencontre un jeune maronite, qui lui présente le christianisme sous un jour neuf, illuminé de ce mystère « oriental » qu'elle aimait tant. Elle qui se faisait appeler « Kaoutar », du nom d'une sourate évoquant un fleuve du paradis, découvre alors que les sources d'eau vive qu'elle recherchait tant ne se trouvaient nulle part ailleurs que dans le Christ.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
160p

Format :
17x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
979-10-97174-38-5

EAN13 :
9791097174385