COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Aristote au soleil de l'être

Aristote au soleil de l'être

CNRS Editions ,
collection CNRS-philosophie , (janvier 2018)

Résumé

Une relecture de la "Métaphysique" d'Aristote qui s'attache à analyser le texte dans sa langue originale en oubliant tout ce qui a été transmis dans le latin de la scolastique médiévale. Cette relecture permet d'ouvrir une confrontation entre la Grèce et la Chine, sur les pas du sinologue François Jullien, entre une histoire de la métaphysique et une pensée non métaphysique, celle du tao. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Aristote»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une relecture de la "Métaphysique" d'Aristote qui s'attache à analyser le texte dans sa langue originale en oubliant tout ce qui a été transmis dans le latin de la scolastique médiévale. Cette relecture permet d'ouvrir une confrontation entre la Grèce et la Chine, sur les pas du sinologue François Jullien, entre une histoire de la métaphysique et une pensée non métaphysique, celle du tao. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Aristote au soleil de l'être

Repartir d'une lecture à nouveaux frais de la Métaphysique d'Aristote en essayant de prêter l'oreille à la manière dont elle parle en grec, tel est le projet de ce livre. Cela veut dire d'abord oublier ce qui nous a été transmis si longtemps dans le latin de la scolastique médiévale. C'est se donner la chance de rencontrer une pensée à même la langue. On comprend alors que le mot eidos ne peut pas se traduire par « idée » : il désigne avant tout le « visage » que quelque chose ou quelqu'un tourne vers nous, de même le mot theoria renvoie, lui aussi, à la vue d'un spectacle qui s offre à nous. Si les fameuses « catégories » d'Aristote sont dépendantes des structures de la langue grecque, ce n'est pas une limite : c'est une chance dont Aristote se saisit pour avancer dans la pensée de l'être.

Ce parcours au plus près de la langue ne se réduit pas à un monologue au sein de la seule parole occidentale mais s'ouvre à une confrontation entre la Grèce et la Chine sur les pas de François Jullien : comment entendre sans conflictualité un tel vis-à-vis entre une pensée non métaphysique du Grand Procès (Tao) ou de la « propension des choses », et une histoire de la métaphysique dont Aristote est une prestigieuse entame et dont le philosophe sinologue voudrait nous délivrer ?

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
149p

Format :
23x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-271-09426-7

EAN13 :
9782271094261