Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Atelier du roman (L'). n° 100, Milan Kundera : la renaissance romanesque

Atelier du roman (L'). n° 100, Milan Kundera : la renaissance romanesque

Buchet Chastel , (mars 2020)

Résumé

Une trentaine d'écrivains analysent l'oeuvre de Milan Kundera, montrant la manière dont elle renouvelle la forme du roman, réorientant le genre vers les grandes énigmes de l'existence et du monde contemporain. ©Electre 2020

20,00 € 19,00 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une trentaine d'écrivains analysent l'oeuvre de Milan Kundera, montrant la manière dont elle renouvelle la forme du roman, réorientant le genre vers les grandes énigmes de l'existence et du monde contemporain. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Romancier (et sa vie). « L'artiste doit faire croire à la postérité qu'il n'a pas vécu », dit Flaubert. Maupassant empêche que son portrait paraisse dans une série consacrée à des écrivains célèbres : « La vie privée d'un homme et sa figure n'appartiennent pas au public. » Hermann Broch sur lui, sur Musil, sur Kafka : « Nous n'avons tous les trois pas de biographie véritable. » Ce qui ne veut pas dire que leur vie était pauvre en événements, mais qu'elle n'était pas destinée à être distinguée, à être publique, à devenir bio-graphie. On demande à Karel (...)apek pourquoi il n'écrit pas de poésie. Sa réponse : « Parce que je déteste parler de moi-même. » Le trait distinctif du vrai romancier : il n'aime pas parler de lui-même. « Je déteste mettre le nez dans la précieuse vie des grands écrivains et jamais aucun biographe ne soulèvera le voile de ma vie privée », dit Nabokov. Italo Calvino avertit : à personne il ne dira un seul mot vrai sur sa propre vie. Et Faulkner désire « être en tant qu'homme annulé, supprimé de l'histoire, ne laissant sur elle aucune trace, rien d'autre que les livres imprimés ». (Soulignons : livres et imprimés, donc pas de manuscrits inachevés, pas de lettres, pas de journaux.) D'après une métaphore célèbre, le romancier démolit la maison de sa vie pour, avec les briques, construire une autre maison : celle de son roman. D'où il résulte que les biographes d'un romancier défont ce que le romancier a fait, refont ce qu'il a défait. Leur travail, purement négatif du point de vue de l'art, ne peut éclairer ni la valeur ni le sens d'un roman. Au moment où Kafka attire plus l'attention que Joseph K., le processus de la mort posthume de Kafka est amorcé.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
243p

Format :
25x17cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-283-03391-8

EAN13 :
9782283033913