Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Qu'avons-nous perdu en perdant la mort ?

Qu'avons-nous perdu en perdant la mort ?

Cerf ,
collection L'histoire à vif , (octobre 2003)

Résumé

Ignorer la mort, la mépriser, n'est-ce pas rejeter les forces et les pulsions d emort qui nous façonnent et nous font accepter le monde et les autres hommes ? La mort s'apprend et doit faire partie de l'éducation de l'homme. Cela concerne les gestes et rites qui accompagnent un mourant et le deuil de la famille. ©Electre 2021

17,00 € 16,15 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Anthropologie : auteurs»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Ignorer la mort, la mépriser, n'est-ce pas rejeter les forces et les pulsions d emort qui nous façonnent et nous font accepter le monde et les autres hommes ? La mort s'apprend et doit faire partie de l'éducation de l'homme. Cela concerne les gestes et rites qui accompagnent un mourant et le deuil de la famille. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Nous avons perdu la mort - l'attention aux mourants, les
cérémonies, les rituels et les paroles du deuil. Cette disparition
a été si brutale que personne ne s'en est ému. Depuis
longtemps nous vivions dans une familiarité avec la mort et
avions, avec le christianisme, pris l'habitude d'organiser les
trois temps d'une mort : le temps du mourant, le temps de
la mort et le temps du deuil. Le mourant savait mourir, le
deuil trouvait sa place dans la vie sociale, la mémoire gardait
longtemps encore le souvenir des défunts.

Alors demandons-nous : Qu'avons-nous perdu en perdant
notre familiarité avec la mort ?

En laissant les mourants sans assistance, ne sommes-nous
pas en train de vivre un processus de dé-civilisation ?
Ignorer la mort, la mépriser, n'est-ce pas rejeter les forces et
les pulsions de mort qui nous façonnent et nous font accepter
le monde et les autres hommes ? Or la mort s'apprend et
doit faire partie de l'éducation de l'homme. L'apprentissage
dont il est question concerne, d'abord, les gestes et rites qui
accompagnent un mourant et le deuil de la famille. Mais
s'ajoute un autre apprentissage : l'acceptation de la mort en
nous, de cette mort qui limite nos prétentions à la toute-puissance
et nous fait devenir des hommes socialisés. Ces
apprentissages (social, psychologique, individuel) permettent
de remettre la mort à sa place. La mort ne concerne
pas seulement l'au-delà, mais, aussi et peut-être surtout,
l'ici et le maintenant des hommes.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
167p

Format :
20x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-204-07284-2

EAN13 :
9782204072847