Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Le bel été : trois romans

Le bel été : trois romans

Michel Arnaud, Claude Romano

Gallimard ,
collection L'imaginaire, n° 662 , (octobre 2014) Poche

Résumé

Turin, un été d'avant-guerre. Ginia, 16 ans, orpheline, vit seule avec son frère, ouvrier de nuit, et cherche à se distraire après ses heures à l'atelier de couture où elle travaille. Fascinée par Amelia, 20 ans, prétendant servir de modèle à des peintres, elle se retrouve à poser nue dans ces studios d'artistes, et cède aux avances de Guido. Une réflexion sur la perte de l'innocence. ©Electre 2020

14,50 € 13,78 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 12 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Littérature italienne»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Turin, un été d'avant-guerre. Ginia, 16 ans, orpheline, vit seule avec son frère, ouvrier de nuit, et cherche à se distraire après ses heures à l'atelier de couture où elle travaille. Fascinée par Amelia, 20 ans, prétendant servir de modèle à des peintres, elle se retrouve à poser nue dans ces studios d'artistes, et cède aux avances de Guido. Une réflexion sur la perte de l'innocence. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Le bel été

« À cette époque-là, c'était toujours fête. Il suffisait de sortir et de traverser la rue pour devenir comme folles, et tout était si beau, spécialement la nuit, que, lorsqu'on rentrait, mortes de fatigue, on espérait encore que quelque chose allait se passer, qu'un Incendie allait éclater, qu'un enfant allait naître dans la maison ou, même, que le jour allait venir soudain et que tout le monde sortirait dans la rue et que l'on pourrait marcher, marcher jusqu'aux champs et jusque de l'autre côté des collines. »

Le bel été est celui de Ginia, une jeune ouvrière de Turin qui vit son adolescence comme une « fête » - elle se promène avec ses amies, va danser dans les collines, se mire dans les vitrines pour se voir femme. Amelia, plus mûre et plus délurée, l'introduit dans un milieu de peintres où elle pose nue pour Guido. Le bel été n'est pas le récit de l'innocence mais celui de sa perte - celle qui se « sent seule et nue » pensera au suicide : « On se tue parce qu'un amour, n'importe quel amour, nous révèle dans notre nudité, dans notre misère, dans notre état désarmé, dans notre néant » (Cesare Pavese, Le métier de vivre, 25 mars 1950). Ginia se perd une dernière fois en suivant Amelia l'initiatrice sombre, la lesbienne syphilitique dont elle embrasse la poitrine malade.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
482p

Format :
19x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-07-014674-X

EAN13 :
9782070146741