Hildegarde von Bingen

Hildegarde von Bingen

Hildegarde von Bingen est une religieuse bénédictine du XIIème siècle dont le nom nous est parvenu grâce à son oeuvre poétique, médicale et musicale. Elle a en effet laissé poèmes, traités mystiques et d'herboristerie, ainsi que des compositions redécouvertes ces denirères années. Le pape s'apprête à la nommer docteur de l'Eglise

Hildegarde von Bingen est née en 1098 en Allemagne rhénane. On sait qu'elle était de famille noble et que son père avait voué son dixième enfant à l'église. Hildegarde fut donc placée dans un couvent bénédictin à l'âge de 8 ans et prononça ses voeux perpétuels à 15 ans. Elle devient abbesse de son couvent à 38 ans puis fonde sa propre abbaye en 1165. Elle rédige les visions qu'elle a depuis l'enfance avec l'encouragement du pape Eusèbe II lors d'un concile réuni à Trêves en 1147. Ces visions sont réunies dans un premier recueil intitulé Scivias. Ce recueil et les suivants sont conservés à la bibliothèque du Land de Hesse, à Wiesbaden. Elle est aussi herboriste et consacre plusieurs traités aux plantes et à leur usage médicinal. Elle compose également nombre de chants et d'hymnes et un drame liturgique. Ses oeuvres ont été enregistrées par des ensembles spécialisés dans la musique médiévale. Le pape Benoït XVI a étendu son culte liturgique à toute l'église (canonisation équivalente) et va la proclamer docteur de l'Eglise, la quatrième femme à recevoir ce titre.

Autres contributions

En savoir plus