Nicolas de Brémond d'Ars

Nicolas de Brémond d'Ars

Nicolas Brémond d'Ars descend d'une illustre famille de Saintonge qui s'est illustrée dans la chevalerie au fil des siècles. Après des études de sociologie, il a choisi la prêtrise et réfléchit sur les rapports entre la religion et l'argent et aux mutations de l'Eglise.

Nicolas Brémond d'Ars a étudié la sociologie jusqu'à l'obtention d'un doctorat à l'EHESS, parallèlement à des études de philosophie et de théologie qui l'ont mené à la prêtrise. Ordonné dans le diocèse de Paris, il mène de front une responsabilité pastorale de vicaire à l'église de la Madeleine et son travail de recherche au Centre d'études interdisciplinaires des faits religieux, le CEIFR. Sa réflexion porte sur les rapports de l'argent et de la religion, comment l'argent circule dans les institutions religieuses, Dieu aime-t-il l'argent ? Don, piété et utopie sociale chez les catholiques en France, mais il s'intéresse également à la liturgie et aux mutations du catholicisme en France, les nécessaires restructurations territoriales et institutionnelles et le catéchuménat, Catholicisme, zones de fracture : que devient le catholicisme en France. Il participe au Dictionnaire critique des faits religieux, pour lequel il a écrit l'article capitalisme.

Nicolas de Brémond d'Ars : OEUVRES

Autres contributions