Herve Bras

Herve Bras

Hervé Le Bras, fils du sociologue des religions Gabriel Le Bras, est un mathématicien, ancien élève de l'Ecole polytechnique, qui s'est orienté vers les études démographiques et a pris des positions qui ont souvent bousculé les idées reçues.

Hervé Le Bras a grandi dans un milieu de réflexion : son père était en effet le juriste et sociologue des religions, professeur de droit canonique, Gabriel Le Bras. Son fils s'inscrit en droit et sciences économiques mais se réoriente l'année suivante, en rejoignant les classes préparatoires mathématiques de Louis-le-Grand. Il intègre l'Ecole polytechnique en 1963. A la sortie de l'école, il part au Tchad comme anthropologue stagiaire puis à son retour, s'inscrit à l'Institut de démographie de Paris et en DA de mathématiques économiques. Diplôme en poche, il rejoint l'Institut national d'études démographiques où il est ingénieur de recherche et gravit les échelons jusqu'à celui de directeur, et l'Inserm comme statisticien. Il y adjoint à partir de 1974 une activité d'enseignant, à Polytechnique, Sciences Po, l'EHESS et l'Ena. Ses prises de position, notamment sur ce qu'il appelle l'obsession nataliste française et sur les statistiques ethniques font souvent polémique. Ses principaux ouvrages : L'enfant et la famille dans les pays développés, Les trois France, Le sol et le sang. Théorie de l'invasion au XXe siècle, Les limites de la planète : mythes de la nature et de la population, Le retour de la race : contre les statistiques ethniques, Le mystère français.

Herve Bras : OEUVRES

Autres contributions