Jaume Cabré

Jaume Cabré

Jaume Cabré est une des voix de la Catalogne. Ce philologue a le goût des grandes fresques historiques à la construction fortement charpentée dans lesquelles le devoir de mémoire tient une grande place. Il écrit également pour le théâtre et pour la jeunesse.

Jaume Cabré tient beaucoup à son identité catalane, même s'il écrit en langue espagnole. Il a choisi un cursus de philologie catalane à l'université de Barcelone et a mené de front enseignement et écriture pendant une grande partie de sa carrière, jusqu'à l'obtention d'une dispense de cours. Ses premiers livres ont été des recueils de nouvelles publiés avant la trentaine. Son premier roman Galceran, héros de la guerre noire paraît en 1978. Il se situe pendant la guerre carliste de 1848 et a pour personnage central le bandit Jaume Galceran. C'est la première de ces fresques historiques qu'affectionne Cabré. Il sera suivi par le cycle de Feixes, une trilogie composée de La toile d'araignée, Fra Junoy ou l'agonie des sons et Luvowki. Sa Seigneurie fait revivre le Barcelone du XVIIIè siècle et la corruption des milieux du pouvoir, L'ombre de l'eunuque évoque le franquisme, comme lLes voix du Pamano. La musique tient aussi une grande place dans son oeuvre, Basse continue, Voyage d'hiver. Parallèlement, Cabré écrit des romans pour les enfants et des pièces de théâtre, ainsi que deux essais sur la lecture et l'écriture, Le sens de la fiction et La matière de l'esprit. Son dernier roman, Confiteor, était très attendu : 800 pages pour retracer l'itinéraire d'un enfant mal aimé à travers l'Europe.