Adrien Candiard

Adrien Candiard

Normalien, né en 1982, Adrien Candiard est entré dans l'ordre dominicain en 2006. En 2012, il rejoint le couvent du Caire. Il est de fait porté sur les questions de la jeunesse, de l'engagement et du dialogue interreligieux.

Une tonalité libérée. Une voix fédératrice. Un ancrage dans le monde contemporain. Toutes ces qualités résonnent particulièrement dans les ouvrages publiés par Adrien Candiard aux éditions du Cerf, la sérieuse maison dominicaine. Dans son Veilleur, il convoque les trois vertus théologales et nous alerte. La foi. Croyons-nous avec sincérité ? L'espérance. Quelles raisons avons-nous de douter ? La charité. À quand remonte notre dernière BA ? C'est un phare dans la nuit de nos doutes. Tonique et efficace, ce petit livre se lit d'une traite et pointe avec justesse les faiblesses qui nous font oublier trop facilement ces devoirs. Pour son Figuier, il renoue avec le thème de l'engagement à travers l'épisode biblique de la conversion fulgurante de Nathanaël — celui qui suivra Jésus sans le connaitre ni l'interroger. Il nous pose ainsi la question de la vocation. De la force et de la fragilité de la foi. Nourri par une belle expérience spirituelle et pastorale, il met son énergie communicatrice et sa foi joyeuse pour défendre l'idée que le catholicisme se vit et s'expérimente au quotidien, avec nos limites, certes, mais surtout avec le désir de répondre à l'Appel.

La Procure aime particulièrement :

A Philémon : réflexions sur la liberté chrétienne

Cerf ,

L'avis de La Procure

Il est urgent de lire ce texte formidable d’Adrien Candiard, qui de plus vient d'être distingué par le Prix de la liberté intérieure. Urgent car essentiel, tout comme l’est cette lettre de saint Paul à Philémon qui fait l’objet de cette réflexion. Car il s’agit ici de réfléchir à la notion de liberté, si fondamentale dans le christianisme. Entre devoir et interdiction, la morale chrétienne est souvent bien difficile à suivre, et pourtant… Qu’est-ce que cette liberté chrétienne dont parle saint Paul avec tant de finesse ? Un chemin d’humanité.

Adrien Candiard : OEUVRES