Didier van Cauwelaert

Didier van Cauwelaert

Didier van Cauwelaert, a décidé de devenir écrivain à 8 ans et, à peine cinquantenaire, a une oeuvre importante derrière lui, près de 30 romans, des pièces de théâtre, des essais et des bandes dessinées. Ses livres, marqués par la recherche de l'identité et des incursions dans le fantastique, lui ont valu de nombreux prix.

Didier van Cauwelaert a des origines belges, mais il est né à Nice. Quelques jours avant sa naissance, son père, avocat, est victime d'un grave accident de voiture qui le laisse infirme. L'enfant surprend un moment de désespoir de ses parents et décide de devenir écrivain pour aider sa famille. Aussitôt dit, aussitôt fait, il envoie, enfant puis adolescent, plusieurs manuscrits, tous refusés, à des éditeurs. Il s'intéresse très jeune au théâtre et monte, à 17 ans, Huis Clos de Sartre avec l'accord de l'auteur. Il publie son premier roman, accepté au Seuil, Vingt ans et des poussières, à 22 ans et reçoit le prix Cino Del Duca. Sa première pièce, L'astronome, se voit décerner l'année suivante le prix du Théâtre de l'Académie Française, prix qu'il recevra à nouveau en 1997. Dans les livres de Didier van Cauwelaert, qui prend pour modèles Marcel Aymé et Romain Gary se croisent plusieurs thèmes : la passion amoureuse, la souffrance, la quête de l'identité et le fantastique, la communication avec l'au-delà. Son palmarès est riche de prix, le Gutenberg, le Roger Nimier, le Fémina et surtout le Goncourt pour Un aller simple. Deux prix, le Marcel Pagnol et celui de la ville de Nice, ont couronné son livre le plus personnel, Un père adopté, portrait de ce père infirme et brillant qui a marqué son enfance et son adolescence.

Didier van Cauwelaert : OEUVRES

Autres contributions