Gilbert Keith Chesterton

Gilbert Keith Chesterton

G.K.Chesterton n'est pas seulement le savoureux auteur des aventures du Père Brown, le prêtre-détective héros éponyme de nombreux recueils de nouvelles. Il est aussi un apologiste converti au catholicisme dont plusieurs livres, écrits d'une plume superbe, ont influencé la spiritualité britannique.

G.K. Chesterton est né en 1874 dans une Grande Bretagne où la religion catholique sort peu à peu de son purgatoire. Le Test Act de 1673, aboli en 1829 seulement, avait en effet interdit l'accès à tout poste officiel aux catholiques. Chesterton, élevé à la prestigieuse école St Paul de Londres est anglican. Il étudie le dessin et la littérature et devient journaliste au Daily News puis à l' Illustrated London News. Il crée le personnage de Father Brown, le père Brown, prêtre confronté à des énigmes policières qu'il résout avec humour, en 1910. Toujours sous forme de nouvelles, jamais de roman complet, une dizaine de recueils vont se succéder. Ce choix d'un prêtre catholique n'est pas fortuit : profondément croyant, Chesterton entreprend un parcours de réflexion personnelle, ponctué de livres qui marquent leur époque, Hérétiques, L'orthodoxie, La sphère et la croix, qui le mène à la conversion au catholicisme en 1922. L'homme éternel, publié trois ans plus tard, convainc C.S. Lewis de le suivre sur ce chemin. Chesterton a pris part à des débats de société, s'opposant par exemple avec vigueur à Churchill qui voulait faire voter une loi autorisant la stérilisation des handicapés mentaux et fait entendre une voix sceptique et ironique renvoyant les partis politiques dos à dos. Essayiste spécialiste de l'Angleterre du XIXème siècle, Le siècle de Victoria en littérature, biographe de Saint François d'Assise et de Saint Thomas d'Aquin, il est considéré comme l'un des plus grands écrivains britanniques de son temps.

La Procure aime particulièrement :

Orthodoxie

Climats ,

L'avis de La Procure

La réédition des deux essais majeurs d'un des plus grands écrivains catholiques du XXe siècle, Gilbert Keith Chesterton, est un événement. Retraduits, Hérétiques et Orthodoxie, respectivement publiés en 1905 et 1908, trouveront aujourd'hui leurs lecteurs. Chesterton, alors pas encore converti, a montré dans ce dytique combien la pensée moderne peut être analysée comme une hérésie du christianisme et comment elle peut être dépassée avec un art inouï du paradoxe qui mène vers le secret de la joie. Lire Chesterton, c'est ouvrir en grand les fenêtres des petits deux pièces de la pensée en boîte pour respirer l'air vivifiant des idées maîtresses.

Gilbert Keith Chesterton : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus