Emil Cioran

Emil Cioran

Emil Cioran est un philosophe roumain qui s'est installé en France en 1937. La principale marque de sa pensée est un grand scepticisme vis à vis de toutes les idéologies. Marqué par la découverte du bouddhisme, il cultive l'ascétisme et passe toute sa vie dans la pauvreté. Son oeuvre se compose principalement de recueils d'aphorismes.

Emil Cioran nait en Transylvanie en 1911. La région fait alors encore partie de l'empire austro-hongrois mais deviendra roumaine en 1918. Il étudie la philosophie à l'université de Bucarest, avec un intérêt particulier pour Kant, Schopenhauer et surtout Nietzsche. Licencié en 1932, il commence une thèse sur Bergson et part continuer ses études à Berlin. Son premier livre, Sur les cimes du désespoir, paru en 1933, le fait aussitôt remarquer. En 1936, il enseigne la philosophie dans un lycée de Bucarest et assiste à la montée des troubles dans son pays, due à l'apparition du mouvement fasciste et antisémite de la Garde de Fer qui à cette époque semble l'influencer. Il obtient l'année suivante une bourse pour venir finir sa thèse à Paris. Il ne reviendra jamais en Roumanie car le régime communiste qui prend le pouvoir après la guerre interdit ses livres. Il écrit désormais en français et n'utilise plus le roumain que pour des travaux de traduction, comme celle de la poésie de Mallarmé. Il vivra toute sa vie dans la pauvreté et un ascétisme proche du bouddhisme auquel il s'était intéressé dès ses années berlinoises, et refusera prix et honneurs. Son livre le plus marquant, De l'inconvénient d'être né paraît en 1973. Atteint de la maladie d'Alzheimer, il meurt en 1995.

Emil Cioran : OEUVRES

En savoir plus