Georges  Clémenceau

Georges Clémenceau

Georges Clémenceau, l'une des figures majeures de la Troisième République, reste dans l'histoire comme le Père la Victoire. Il est cependant également un des acteurs de l'affaire Dreyfus, un opposant à la politique coloniale de Jules Ferry et, comme Churchill un écrivain prolifique aux oeuvres rééditées.

Georges Clémenceau disait devoir ses meilleures qualités à son ascendance vendéenne. Son père, médecin, est républicain et athée, sa mère protestante. Il étudie la médecine et le droit et se lance très vite en politique : emprisonné sous l'Empire, il se prononce pour la République en 1870. Elu député radical en 1876, il lutte pour l'amnistie des communards, une révision constitutionnelle, la laïcité et déjà la séparation de l'Eglise et de l'Etat et s'oppose à la politique de colonisation de Jules Ferry qu'il fait tomber en 1885. Battu en 1893 à la suite d'une campagne haineuse, il se lance dans l'écriture, rassemble ses articles en plusieurs livres, dont Les embuscades de la vie et entre à l'Aurore en 1897. Il se convainc de l'innocence de Dreyfus : sa campagne pour la révision du procès culmine avec la publication de la lettre ouverte de Zola dont il trouve le titre retentissant, J'accuse. Sénateur en 1902, ministre de l'intérieur en 1906, surnommé le Tigre pour sa répression des grèves et la création des fameuses brigades et président du conseil en 1906, il lui revient de faire appliquer la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Renversé en 1909, il écrit, voyage, alerte sur la menace de guerre et prône l'union sacrée lorsqu'elle éclate en 1914. Redevenu président du conseil en 1916, il est l'artisan de la victoire, obtient un commandement unique des alliés, visite les tranchées. Mais en 1920, battu à l'élection à la présidence de la République, il se retire à 79 ans, cultive son amitié avec Claude Monet, écrit à Paris ou dans sa maison de Saint Vincent sur Jard, Splendeurs et misères d'une victoire par exemple. Il meurt en 1929 et repose en Vendée.

Georges Clémenceau : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus