Bernard Clavel

Bernard Clavel

Bernard Clavel, issu d'un milieu modeste et autodidacte, a cependant réussi à s'imposer en près d'une centaine de livres comme un écrivain ancré dans son terroir et dans l'histoire sociale de son pays.

Bernard Clavel est né à Lons-le-Saulnier en 1923, dans une famille modeste. Il est mis en apprentissage à 14 ans et commence une série de métiers : boulangerie, lunetterie, sécurité sociale, puis journalisme à partir de 1950. Toutes ces années, il lit beaucoup et s'essaie en autodidacte à l'écriture et à la peinture, ses passions. Son premier livre, L'ouvrier de la nuit, est accepté par René Julliard en 1956. C'est le début d'une carrière littéraire féconde, une centaine de titres, pour adultes ou pour la jeunesse, souvent regroupés en sagas : La grande patience, Les colonnes du ciel, Le royaume du Nord, cette dernière inspirée par sa découverte du Canada après son mariage avec une romancière québécoise, Josette Pratte. Son oeuvre est toujours ancrée dans un terroir proche de sa région natale, Jura, Franche-Comté, Lyonnais et dans une histoire, guerre de 14, révolte des Canuts... avec une peinture attentive et réussie des humbles et un attachement de chaque instant aux valeurs humanistes. Il a reçu le prix Goncourt en 1968 pour Les fruits de l'hiver, le grand prix de la ville de Paris et de celle de Bordeaux pour l'ensemble de son oeuvre. Membre quelques années de l'Académie Goncourt, il a préféré démissionner pour se consacrer plus intensément à l'écriture. Beaucoup de ses romans ont été adaptés au cinéma ou à la télévision et sont proposés aux élèves des collèges. Bernard Clavel est décédé en 2010 dans son Jura natal.