Joseph Conrad

Joseph Conrad

Joseph Conrad, écrivain d'origine polonaise naturalisé anglais, a mené une carrière de marin avant de devenir un des plus grands écrivains de langue anglaise de la première moitié du XXème siècle. C'est André Gide qui le fit connaître au public français, après avoir traduit lui-même Typhon.

Joseph Conrad est né Josef Teodor Konrad Korzeniowsli en 1857, en Russie où son père qui luttait cntre l'oppression russe en Pologne, a été exilé. Orphelin de bonne heure, il est élevé par son oncle à Cracovie. Attiré par la mer, il part pour Marseille en 1874, s'engage comme mousse puis entre dans la marine marchande britannique, où il gravit les échelons jusqu'au grade de capitaine. Il obtient sa naturalisation sous le nom de Joseph Conrad en 1886. Il a ensuite du mal à trouver un commandement et s'installe quelques mois en Bretagne où il trouve la vie moins chère qu'en Angleterre. Son premier roman La folie Almeyer paraît en 1895. Il abandonne sa carrière maritime et écrit ensuite un livre par an, mais ses livres à résonance tragique sont jugés complexes et d'accès difficile, il en vit mal avec les siens jusqu'à ce que le gouvernement britannique lui octroie une pension annuelle de £100. Il ne connaît vraiment le succès qu'à partie de Chance en 1913. Il est à tort considéré comme un écrivain de la mer car à l'exception de Typhon, elle ne sert pas, ou pas entièrement, de cadre à ses plus grands romans. Il meurt d'une crise cardiaque dans le Kent en 1924. C'est André Gide, devenu son ami en 1911, qui fait connaître Conrad en France, en particulier grâce à sa traduction de Typhon, publiée à la NRF en 1923.

Joseph Conrad : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus