Kenneth Cook

Kenneth Cook

Kenneth Cook est un écrivain, journaliste et cinéaste australien. Adepte de la forme courte, il a excellé dans la nouvelle et publié des romans assez noirs qui dépassent rarement les 200 pages. Il a tenté l'action politique avec la création d'un parti et sa candidature au Parlement et ouvert la première ferme à papillons d'Australie.

Kenneth Cook est né en Nouvelle Galles du Sud en 1929. A la fin de ses études secondaires, il se lance dans le journalisme, d'abord dans des journaux locaux puis à Sydney, où il appartient également à une compagnie théâtrale. Il travaille également pour la télévision australienne. Son premier roman, Cinq matins de trop parait en 1961 avant d'être porté à l'écran dix ans plus tard. Les livres suivants, en particulier Téléviré et Stormalong connaissent également un grand succès. Aucun ne dépasse les 200 pages et Cook affectionne particulièrement la nouvelle, dont il a publié trois recueils, Le koala tueur et autres histoires du bush, La vengeance du wombat et autres histoires du bush et L'ivresse du kangourou et autres histoires du bush, dont les histoires passent du grave au comique et ont pour héros des personnages qui perdent le contrôle de leur vie. Toutes ses oeuvres ont été publiées en France aux éditions Autrement. Citoyen engagé, il milite contre la guerre - en particulier dans Le vin de la colère divine- et tente à deux reprises de se faire élire au parlement fédéral. Il meurt d'une crise cardiaque jeune encore, en 1987.

Kenneth Cook : OEUVRES