Christiane Desroches-Noblecourt

Christiane Desroches-Noblecourt

Christiane Desroches-Noblecourt s'est passionnée dès l'enfance pour l'Egypte et a été la première femme à s'immiscer dans le monde masculin des égyptologues. On lui doit l'organisation de la fameuse exposition Toutankhamon et le sauvetage des temples de Nubie menacés par un barrage sur le Nil.

Christiane Desroches-Noblecourt suit avec passion, fillette de 9 ans à peine, la découverte du tombeau de Toutankhamon par l'archéologue anglais Howard Carter en 1922. Sa décision est prise, elle sera égyptologue. Après le bac, elle suit les cours de l'EPHE à la Sorbonne en licence d'études égyptiennes et ceux de l'Ecole du Louvre. Elle entre au Louvre comme chargée de mission en 1934, après la soutenance de deux thèses. Son arrivée quelques années plus tard à l'Institut français d'archéologie orientale du Caire fait sensation. Elle y est la première femme chargée de mission, et bientôt la première femme à diriger des fouilles. Pendant la guerre elle entre dans la Résistance et protège les antiquités égyptiennes du Louvre des convoitises nazies. En 1960, elle prend la tête d'une croisade mondiale pour sauver les temples d'Abu Simbel et de Nubie menacés d'être engloutis par le Nil avec la construction du barrage d'Assouan. Les temples seront finalement déplacés. Elle organise à Paris les expositions Toutankhamon en 1967 puis Ramsès II en 1976, qui attirent chacune plus d'un million de visiteurs. Retraitée, elle continue à écrire sur l'Egypte et à participer à des émissions de télévision. Elle meurt en 2011 quelques semaines avant d'atteindre 98 ans.

Christiane Desroches-Noblecourt : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus