Joël Dicker

Joël Dicker

Joël Dicker est un tout jeune romancier suisse dont le deuxième roman a été très remarqué, a figuré sur les sélections des prix littéraires et a finalement obtenu le prix de l'Académie Française.

Joël Dicker est né à Genève en 1985. Il part étudier l'art dramatique au Cours Florent à Paris après le bac, avant de se lancer dans le droit à l'université de sa ville natale. Il obtient son diplôme en 2010 et travaille au sein du parlement constitutionnel du canton de Genève. Attiré par l'écriture, il publie une nouvelle puis écrit un roman consacré au service d'espionnage britannique qui forma les résistants français pendant la seconde guerre mondiale. Les derniers jours de nos pères est refusé par plusieurs éditeurs mais remporte le prix des écrivains genevois qui récompense tous les quatre ans un manuscrit non publié. Du coup, Dicker voit son livre édité en coédition franco-suisse, Bernard de Fallois et L'Age d'homme début 2012. Bernard de Fallois accepte le suivant la même année. Inspiré par sa connaissance des Etats-Unis où il passe ses vacances depuis l'enfance et qu'il a explorés en vélo du Maine en Nouvelle Angleterre au parc de Yellowstone dans le Wyoming, Dicker veut écrire un roman américain à l'écriture rapide et nerveuse et au suspense haletant. La vérité sur l'affaire Harry Quebert paraît en Septembre 2012 et connaît aussi tôt un grand succès public. Il figure dans la plupart des sélections des prix littéraires de l'automne et remporte le prix du roman de l'Académie Française, belle réussite pour un jeune romancier de 27 ans.

La Procure aime particulièrement :

Joël Dicker : OEUVRES