Emile Durkheim

Emile Durkheim

Emile Durkheim a pas créé la sociologie, qui doit beaucoup à (Emmanuel Siéyès et à Auguste Comte, mais il en est le père fondateur car il a non seulement ouvert la première chaire dans une université française, à Bordeaux, mais il a jeté les bases de la démarche scientifique et philosophique de la discipline.

Emile Durkheim est issu d'une famille juive d'Epinal mais refuse d'être à son tour rabbin. Il entre à l'Ecole normale supérieure à la troisième tentative, dans la promotion illustrée par Jean Jaurès et Henri Bergson, qui resteront ses amis. Après l'agrégation de philosophie, réussie en 1882, il est nommé à l'université de Bordeaux où on lui confie en 1887 une chaire de pédagogie et de sciences sociales. C'est là, tout en militant dans le camp dreyfusard, qu'il jette les bases de la sociologie moderne avec la revue L'année sociologique, dont le premier numéro paraît en 1898 et plusieurs ouvrages fondamentaux, De la division du travail social, ou Les règles de la méthode sociologique. C'est à Bordeaux également qu'il forme son neveu et successeur, Marcel Mauss. Il arrive à Paris en 1902, où il enseigne la sociologie non seulement à la Sorbonne mais dans les écoles normales d'instituteurs et l'impose comme une discipline universitaire à part entière. Cet ami de Jaurès continue à s'engager dans la cause dreyfusarde et fait partie des fondateurs de la Ligue de défense des droits de l'homme et du citoyen en 1898. Il rejoint l'union sacrée en 1914 et participe au travail de l'historien Ernest Lavisse par une étude psycho-sociale de la foi allemande en la toute puissance de l'état, L'Allemagne au dessus de tout. Son fils est tué au combat en 1916. Durkheim, incapable de s'en remettre, meurt brutalement l'année suivante.

Emile Durkheim : OEUVRES

En savoir plus