Erasme Erasme

Erasme Erasme

Erasme ou Erasme de Rotterdam où il est né vers 1466 a souvent été surnommé le prince des humanistes pour son insatiable appétit de connaissances, son attention à la langue et sa liberté d'esprit qui le rend, lui moine de Saint Augustin, critique de l'église catholique comme de la Réforme.

Erasme est né à Rotterdam à une date inconnue, 1466 ?, 1469 ?, marqué du sceau de l'illégitimité, car son père est prêtre. Il reçoit une excellente éducation à base de latin et de grec dans les meilleures écoles hollandaises et prononce ses voeux chez les moines de Saint Augustin au sortir de l'adolescence, avant d'être ordonné prêtre. Il ne semble pas qu'il ait exercé un ministère sacerdotal et il sera d'ailleurs relevé du port de l'habit religieux. Remarqué par l'évêque de Cambrai, il devient son secrétaire, et séjourne plusieurs années à Paris où il rencontre les humanistes français puis parcourt l'Europe, l'Angleterre où il enseigne à Oxford, devient l'ami de Thomas More et rédige L'éloge de la folie, allégorie burlesque imitée de Lucien, publiée à Paris en 1511, Turin où il passe son doctorat de théologie, Bâle où il écrit L'éducation d'un prince pour un fils de Charles Quint dont il devient le conseiller. Outre ses différents ouvrages, il écrit lettre sur lettre, y consacre la moitié de sa journée : on recense environ 600 correspondants, princes, intellectuels, écrivains et érudits. Il retraduit le Nouveau Testament en grec à la lumière de nouveaux textes qui lui ont montré les fautes de la Vulgate latine alors en usage. L'Eglise l'accuse de connivence avec Luther dont il a pourtant refusé l'invitation à le rejoindre. Il dirige le Collège des trois langues tout juste créé à Louvain puis repart à Bâle où il surveille la publication de l'essentiel de son oeuvre. Il quitte la ville lorsqu'elle passe à la Réforme mais y retourne et y meurt en 1536, après avoir refusé le cardinalat.

La Procure aime particulièrement :

Eloge de la folie : illustrée par les peintres de la Renaissance du Nord

D. de Selliers ,

L'avis de La Procure

Voici le texte intégral du fameux "Éloge de la folie" d''Érasme, illustré par des oeuvres d''artistes de la Renaissance du Nord, de Bosch à Bruegel. En prime : l''intégralité des 82 dessins d''Holbein, réalisés à la plume et à l''encre. Avec ce coffret de toute beauté, Diane de Selliers une fois encore tient ses promesses.

195.00€

À commander

Ma sélection Liste cadeaux

Erasme Erasme : OEUVRES

En savoir plus