Annie Ernaux

Annie Ernaux

Annie Ernaux est une romancière française dont l'oeuvre largement autobiographique prend une dimension d'étude sociologique en replaçant sa mémoire personnelle dans la mémoire collective d'un milieu et d'une époque.

Annie Ernaux est née en Normandie en 1940 dans un milieu modeste : ses parents ouvriers achetèrent un petit commerce à Yvetôt où grandirent leurs filles. Annie Ernaux fait des études de lettres à l'université de Rouen et passe avec succès capes et agrégation. Elle enseigne plusieurs années en collège puis au CNED. Son premier roman Les armoires vides paraît en 1974 : il est largement autobiographique, comme La Place, récompensé par le prix Renaudot. Après ses parents, et sa propre jeunesse, elle aborde son mariage dans La femme gelée, ses liaisons dans Passion simple... Autobiographie certes, mais toujours replacée dans un contexte plus large, étude d'un milieu, de l'évolution de la condition ouvrière ou de la condition féminine. Sa démarche est donc sociologique car selon elle, "l'intime est toujours du social". En 2008, une large fresque, Les Années, se voit décerner le prix Marguerite Duras, le prix François Mauriac et le prix de langue française. Malgré quelques critiques d'une démarche parfois qualifiée de misérabiliste, l'oeuvre d'Annie Ernaux lui a donné une place importante dans le paysage littéraire français et chacun de ses livres est attendu avec impatience.