John Fante

John Fante

John Fante est un romancier et nouvelliste américain précurseur, par son appétit de liberté et ses provocations, de la Beat génération et dont le héros Bandini est une sorte de double.

John Fante est né en 1909 dans le Colorado. Il lit beaucoup et écrit dès l'adolescence. Ses premières nouvelles sont publiées en 1932, alors qu'il travaille depuis trois ans dans une conserverie de poisson en Californie. Mais son premier roman, qui bouscule trop les conventions et sombre parfois dans la provocation, est refusé. Remanié, il sera publié à titre posthume en 1986. Le premier roman publié est Bandini, histoire autobiographique d'un fils d'immigré italien, provocateur et jouisseur. Son itinéraire fera l'objet d'un cycle de quatre romans en tout, publiés sur 50 ans puisque le dernier Rêves de Bunker Hill paraît en 1982. Pleins de vie en 1952 est celui de ses livres qui rencontre le plus grand succès et ses droits d'auteur lui permettent de s'acheter une maison à Malibu. Il écrit des scénarios pour Hollywood. Il tombe ensuite dans l'oubli, jusqu'à ce que le romancier Charles Bukowski le découvre et fasse rééditer ses oeuvres. Mais il est trop tard, malade du diabète, amputé des deux jambes, Fante meurt en 1983.