Charles de Foucault

Charles de Foucault

Charles de Foucault, officier puis explorateur dont les travaux sont couronnés par la société de géographie, retrouve la foi à l'âge de 32 ans et entre chez les Trappistes. Il vit son apostolat au Maroc au milieu des Touaregs jusqu'à son assassinat en 1916. Il a été béatifié par le pape Benoît XVI en 2005.

Charles de Foucault, issu de la noblesse périgourdine par son père, lorraine par sa mère, nait à Strasbourg où son père est inspecteur des forêts en 1858. Ses parents meurent à quelques mois d'intervalle en 1864 et il est élevé par ses grands-parents maternels. Ils fuient en Suisse la guerre de 70 puis s'installent à Nancy où Charles passe le bac en 1874, année où il perd la foi. Il part à Versailles préparer au collège jésuite Sainte Geneviève le concours d'entrée à Saint-Cyr mais se fait renvoyer pour indiscipline. Il prépare le concours à Nancy avec un professeur particulier et le réussit en 1876. Son grand-père l'émancipe alors, ce qui lui permet d'entrer en possession de son héritage et de mener une vie débauchée, qu'il continue à l'école de cavalerie de Saumur et dans ses premières garnisons. Le tournant dans sa vie survient pendant une campagne en Tunisie où un officier, son ami Lapérrine exerce une influence morale sur lui. Il démissionne de l'armée et décide d'explorer le Maroc encore peu connu et interdit aux chrétiens, en se déguisant en vieux juif. Ce voyage qui dure près d'une année lui vaut la médaille d'or de la Société de géographie en 1885. De retour en France il rédige le récit de son expédition, lit, réfléchit et fait la rencontre décisive de l'abbé Huvelin. Il retrouve la foi en 1886 et entre chez les Trappistes en 1890.Il recherche l'ascèse et la pauvreté et après quelques années à Jérusalem, il est ordonné prêtre et part pour Tamanrasset en 1901. Il y mène son apostolat au plus près des miséreux et combat l'esclavage. Puis il crée un ermitage dans le désert marocain. C'est là, lors d'une révolte contre l'armée française, qu'il est assassiné par des pillards venus de Tripoli en 1916. Il a été béatifié en 2005.

Autres contributions

En savoir plus