Claude  Galien

Claude Galien

Claude Galien, philosophe et médecin d'Asie Mineure devenu médecin des empereurs romains, est un des précurseurs de la médecine moderne et de la pharmacie. Le serment des pharmaciens porte son nom. Il a laissé une oeuvre considérable, traités de philosophie, de logique, de médecine, dont l'essentiel a survécu.

Claude Galien est né à Pergame en Asie Mineure, vers 129 et a étudié la philosophie, les mathématiques mai son père à qui le dieu grec de la médecine est apparu en rêve, l'oriente dans cette voie. Il sert plusieurs années comme thérapeute au temple d'Asklépios. A défaut de pouvoir disséquer des cadavres, ce qu'interdit la loi romaine, il travaille sur des animaux puis part étudier à Smyrne avant de revenir à Pergame où il est médecin de l'école des gladiateurs et apprend comment guérir plaies et traumatismes. Il pratique la chirurgie et opère des cataractes. Il découvre la différence entre sang veineux et sang artériel et préconise la saignée comme remède à de nombreux maux, une tradition qui persistera au delà des médecins moqués par Molière. Il s'installe à Rome en 162. Sa renommée le fait nommer médecin de l'empereur philosophe Marc-Aurèle et de ses fils, dont Commode qui succède à son père. Il reste à la cour jusqu'à la fin de sa vie au début du IIè siècle, 200 ou 216. Une partie de son oeuvre a brûlé en 210 dans l'incendie du temple de la Paix, mais il nous reste de nombreux traités de philosophie OEuvres philosophiques et logiques, L'âme et ses passions et de médecine dont un certain nombre ont été sélectionnés et publiés par Gallimard. La traduction des autres se trouve à la Faculté de médecine de Paris.