Pierre Goubert

Pierre Goubert

Pierre Goubert issu d'un milieu modeste, réussit l'agrégation d'histoire sans être allé au lycée ni avoir passé son bac et devint un spécialiste reconnu mondialement du siècle de Louis XIV et de l'Ancien Régime. Il a été le premier à s'attacher à la démographie historique et à l'histoire de la France rurale.

Pierre Goubert né à Saumur en 1915, entre à l'école normale d' Angers après son certificat d'études ; il choisit l'histoire par défaut, parce qu'il n'a fait ni latin ni grec et ne peut donc étudier les lettres. Il est admis en 1935 à l'école normale de Saint Cloud où il reçoit l'influence déterminante de son professeur d'histoire, Marc Bloch. Il enseigne ensuite à l'école normale de Périgueux puis après la guerre à Pithiviers et à Beauvais, tout en préparant, grâce à une dérogation, puisqu'il n'est pas bachelier, une licence d'histoire. Il réussit l'agrégation en 1948, pour commence aussitôt sa thèse sur Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730, qu'il soutient en 1958. Il a choisi l'histoire moderne, et plus particulièrement les XVIIè et XVIIIè siècles car il est féru de la littérature de cette époque. Il entre au CNRS, avant d'être nommé professeur d'histoire moderne à l'université de Rennes. De là il enseignera à Nanterre puis à la Sorbonne et dans les universités du monde entier, des Etats-Unis à Madagascar. Il publie livre sur livre, dont certains, tel Louis XIV et vingt millions de Français, qui s'attache à l'histoire sociale du Grand Siècle et se voit réédité en livre de poche, fait rare pour ce genre d'ouvrage. Suivent L'Ancien Régime, vite devenu un classique, une biographie de Mazarin et son autobiographie, parue en 1995. Il meurt en 2012.

Pierre Goubert : OEUVRES

Autres contributions