Amadou Hampâté Bâ

Amadou Hampâté Bâ

Amadou Hampâté Bâ, né dans le Mali colonial, a consacré l'essentiel de sa vie à rechercher la littérature orale du peuple peul et a présidé à l'élaboration d'un système de transcription des langues africaines. Il a longtemps exercé de hautes fonctions à l'Unesco.

Amadou Hampâté Bâ est né dans la province peule du Mali en 1901. Il fréquente l'école coranique puis l'école française. En 1921, il refuse de poursuivre ses études à l'école normale de Gorée et travaille une dizaine d'années dans l'administration coloniale de l'ancienne haute-Volta puis dans son pays à Bamako. Remarqué par Théodore Monod, il est nommé à l'Institut français d'Afrique Noire pour se livrer à des recherches ethnologiques et recueillir les traditions orales. Il rassemblera ce travail de 15 années dans L'empire peul du Macina en 1955. En 1951, une bourse de l'Unesco lui offre l'opportunité de travailler à Paris où il rencontre les spécialistes français africanistes. A la décolonisation , il retourne au Mali pour y fonder un Institut des sciences humaines. Il représente son pays à l'Unesco dont il devient membre du conseil exécutif en 1962. Il a participé à la mise au point d'un mode de transcription des langues africaines. L'importance de son travail dans la préservation de la mémoire et de la civilisation africaine est reconnue dans tous les pays d'Afrique de l'Ouest. Il consacre sa retraire à écrire encore, en particulier les deux tomes de ses mémoires, Amkoullem l'enfant peul et Oui, mon Commandant. Il meurt à Abidjan en 1991.

Amadou Hampâté Bâ : OEUVRES

Autres contributions