Ernest Hemingway

Ernest Hemingway

Ernest Hemingway disait appartenir à une génération perdue, expatriée et prise entre le feu de deux guerres mondiales. Grand chasseur épris d'aventure, héros de guerre, il a reçu le prix Nobel de littérature en 1952 pour des romans qui ont marqué leur époque et sont devenus des classiques de la littérature américaine.

Ernest Hemingway est né à l'orée du XXè siècle dans une famille de la bourgeoisie de Chicago. Son père est dentiste, sa mère musicienne. Son père lui offre un fusil de chasse à 10 ans et l'emmène camper, pêcher et chasser dans la région des lacs l'été, ce qui développe chez lui le goût de l'aventure. Après des débuts dans le journalisme, il parvient à être mobilisé dans la Croix Rouge malgré sa mauvaise vue et est envoyé sur le front italien en 1917. Il y est grièvement blessé. Cette expérience lui inspirera L'adieu aux armes en 1929. Démobilisé, il s'installe à Paris, en plein Quartier Latin, comme correspondant d'un journal canadien. Il fait la connaissance de Gertrude Stein et des expatriés américains, la génération perdue, ainsi que des peintres, Picasso ou Miro. En 1936, il est correspondant de guerre en Espagne où il rencontre Malraux engagé dans les Brigades internationales. Son témoignage, sous forme d'un roman, Pour qui sonne le glas paraît en 1940 et le rend célèbre dans le monde entier. Il participe à la libération de Paris comme correspondant de guerre et la libération du Ritz appartient à la légende qu'il s'est forgée. En 1952 paraît Le vieil homme et la mer. Prix Pulitzer 1953, la lutte entre le vieux pêcheur et l'espadon devient immédiatement un classique. Hemingway reçoit le prix Nobel de littérature deux ans plus tard. Blessé dans un accident d'avion lors d'un safari en Afrique, menacé de cécité par le diabète, atteint de troubles bipolaires, Ernest Hemingway, comme son père et son frère, met fin à ses jours en 1961.

Ernest Hemingway : OEUVRES

En savoir plus