Thomas Hobbes

Thomas Hobbes

Thomas Hobbes est un philosophe dont l'oeuvre de réflexion politique, explicitée dans Léviathan, a exercé une grande influence sur les philosophes des lumières, en particulier avec son concept de contrat social. Contemporain de René Descartes, il a eu avec lui une vive controverse.

Thomas Hobbes nait en Angleterre sous le règne d'Elizabeth I. Très précoce, il apprend le latin et le grec dès l'âge de 6 ans et entre à l'université d'Oxford où il s'ennuie. Il s'engage quelque mois dans la marine puis devient précepteur du fils d'un aristocrate qu'il l'accompagne dans son grand tour, ce voyage qui concluait les études des jeunes gens de bonne famille : France, Allemagne, Italie. Au retour, il se remet à l'étude, traduit l'historien grec Thucydide, puis repart avec un autre élève sur le continent. Il passe huit mois à Paris où le père Mersenne le convainc de publier ses premiers travaux. Son retour en Angleterre est bref : la guerre civile qui va coûter le trône et la vie au roi Charles I le décide à revenir à Paris où il reste onze ans. Son traité Eléments de la loi naturelle et politique circule sous le manteau. Chargé parDescartes de faire lire ses Méditations sur la philosophie première aux intellectuels, Mersenne le donne à Hobbes qui répond par les Troisièmes objections. Descartes ulcéré refuse tout contact avec cet anglois. Hobbes, chargé de l'éducation du prince de Galles réfugié en France, réfléchit à la politique et écrit De cive, De la nécessité et de la liberté, La nature humaine et les éléments fondamentaux. Rentré en Angleterre en 1651, il y publie le Léviathan, qui introduit les idées d'un état de nature et de la nécessité d'un contrat social et fait scandale. Hobbes, accusé d'athéisme, influencera pourtant les philosophes du siècle suivant et au XIXè siècle les théoriciens du libéralisme. Il continue à publier ses Eléments de philosophie en trois tomes, grâce à la protection de son ancien élève, le prince de Galles devenu roi sous le nom de Charles II.Son dernier livre est ses mémoires en vers latins.