Edmund Husserl

Edmund Husserl

Edmund Husserl est un mathématicien et philosophe autrichien père de la phénoménologie, une étude de l'expérience et des contenus de la conscience qui doit selon son fondateur amener à la science rigoureuse. Cette nouvelle discipline s'est répandue en France grâce à Lévinas, Sartre et Merleau-Ponty.

Edmund Husserl nait dans une famille juive de Moravie, alors province de l'empire austro-hongrois, en 1859. Ses études de mathématiques le conduisent à la philosophie pour mener une réflexion sur le fondement des sciences. Il suit les cours sur Saint Thomas d'Aquin de Brentano qui aura également pour élève Sigmund Freud. Il se convertit au protestantisme en 1886 et devient privatdozent, professeur payé par les étudiants comme Kant ou Cassirer avant lui, à l'université de Halle l'année suivante. Ses premiers livres paraissent en 1896, Philosophie de l'arithmétique et 1900, Recherches logiques en deux tomes, Prolégomènes à la logique pure et Recherches pour la phénoménologie et la théorie de la connaissance. Il devient enfin professeur titulaire en 1906, à Göttingen où il reste dix ans puis à Fribourg-en-Brisgau où il prend sa retraite en 1928. Il publie son ouvrage fondamental, Les idées directrices pour une phénoménologie, en 1913. Sa réputation s'accroit et les invitations d'universités étrangères affluent, de la Sorbonne en particulier où il donne deux conférences réunies sous le titre Méditations cartésiennes. Les nazis lui interdisent l'accès à la bibliothèque de l'université en 1933 puis lui retirent son titre en 1936. A sa mort en 1938, ses disciples réussissent à sauver ses archives et ses manuscrits posthumes condamnés à la destruction par les nazis et à les mettre en sécurité à l'université de Louvain où leur dépouillement n'est pas encore achevé.

Edmund Husserl : OEUVRES

En savoir plus