Arnaldur Indrinason

Arnaldur Indrinason

Arnaldur Indrinason s'inscrit dans la lignée des auteurs de romans policiers venus du Nord et ses oeuvres, loin de rester confinées à l'Islande, ont été traduites en une vingtaine de langues et saluées par la critique internationale

Arnaldur Indrinason, fils de l'écrivain islandais Indrini Porsteinson, est né à Reykjavik et a étudié l'histoire à l'université de sa ville natale. D'abord journaliste, scénariste et critique de cinéma, il se tourne rapidement vers l'écriture de romans policiers. Ses modèles sont les suédois Mai Siöval et Per Wahlöö, les créateurs du commissaire Martin Beck. Indrinason reprend la formule de héros récurrents et le premier roman mettant en scène l'inspecteur Erlendur Sveinsson à la douloureuse histoire familiale et son adjointe Elinborg paraît en 1997. Le succès est immédiat et Indrinason sera classé plusieurs fois comme l'écrivain le plus lu dans son pays, avant d'être traduit en de nombreuses langues. 16 autres romans suivront, récompensés par de nombreux prix, dont le prestigieux Gold Dagger Award britannique. L'auteur de romans policiers américain Harlan Coben est l'un des plus grands admirateurs d'Indrinason dont il apprécie le lyrisme et les plongées dans le passé.

Autres contributions