Vladimir Jankélévitch

Vladimir Jankélévitch

Vladimir Jankélévitch est un philosophe français fils d'émigrés juifs russes chassés par les pogroms. A son importante oeuvre philosophique et à un enseignement de la métaphysique et de la morale qui a influencé des générations d'étudiants, s'ajoute une oeuvre musicologique centrée sur ses compositeurs préférés, Fauré, Debussy e

Vladimir Jankélévitch est le fils de Samuel Jankelevitch, médecin qui a fui les persécutions antisémites russes pour s'installer d'abord à Bourges où nait son fils en 1903 puis à Paris, et traducteur en français de Freud et Hegel. Vladimir Jankélévitch entre à l'Ecole Normale Supérieure où il suit les cours de Léon Brunschwicg et fait la connaissance de Bergson auquel il consacrera plusieurs études, dont une préfacée par Bergson lui-même. Reçu premier à l'agrégation, il part enseigner à l'institut français de Prague jusqu'en 1933 et, de son retour en France à la guerre, à l'université de Lille. Mobilisé et blessé en 40, révoqué par Vichy, il se réfugie à Toulouse où il est caché par le réseau mis en place par le père de Solages et se lance dans la Résistance. De cette vie clandestine datent Le mensonge ou Vie nocturne. A son retour à Paris, son appartement a été pillé, sa bibliothèque dispersée. Il décide d'oublier la langue et la culture allemandes : la guerre a coupé ma vie en deux. Il se sent mal à l'aise dans les courants philosophiques marxistes de l'après- guerre. Il publie cependant un de ses ouvrages fondamentaux, Le traité des vertus en 1949. Il est nommé à la Sorbonne en 1951 et sa vie se partage entre l'enseignement, la musicologie, bon pianiste, il publie livre sur livre sur ses compositeurs préférés, Fauré, Debussy et surtout Ravel, et l'engagement mémoriel. Il vit Mai 68 aux côtés de ses étudiants et milite pour la place de la philosophie dans l'enseignement secondaire. Pour Jerphagnon, son plus grand livre est Philosophie première : introduction à une philosophie du presque. Son oeuvre comprend une vingtaine de titres en philosophie et près de 15 études musicologiques plus quelques ouvrages publiés après sa mort en 1985

Vladimir Jankélévitch : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus