(Pape) Jean XXIII

(Pape) Jean XXIII

Jean XXIII a eu un pontificat très court, 5 ans à peine, mais dont le retentissement a été énorme. Très aimé, même en dehors de la communauté catholique pour sa bonhomie et sa bonté qui lui ont valu le surnom de bon pape Jean, il a été à l'initiative du Concile Vatican II.

Jean XXIII est de souche paysanne lombarde. Angelo Roncalli est né près de Bergame en 1881 et est entré au petit séminaire de sa ville à 12 ans puis au séminaire dell' Apolinare à Rome. Ordonné en 1904, il est 10 ans secrétaire de l'évêque de Bergame. Après la guerre de 1914, il est appelé à la curie romaine mais son aversion pour Mussolini le fait nommer délégué apostolique en Bulgarie puis, de 1935 à 1944, en Turquie et en Grèce. Il s'élève contre la persécution des juifs cousins et compatriotes de Jésus, ordonne la distribution de permis d'émigrer gratuits pour tous les réfugiés victimes du nazisme et émet le voeu dès 1944 d'un concile oecuménique. Nonce apostolique à Paris en 1944, il règle la question des évêques compromis avec Vichy. De de Gaulle à Auriol tous l'apprécient en France et Auriol lui remet sa barrette de cardinal en 1953, année où il peut revenir enfin en Italie comme patriarche de Venise. Choisi comme pape de transition, il est élu pape en 1958. Il surprend tout le monde en choisissant son nom, jamais porté depuisXXX et, d'abord évêque de Rome, il sort du Vatican et visite les paroisses romaines où les fidèles apprécient sa bonhomie et son attention à tous. Il allège le protocole du Vatican et reçoit beaucoup. En 1959, il convoque le concile Vatican II qui s 'ouvre en 1962 après plus de deux ans de préparations minutieuses. Il ne verra pas la fin des travaux mais en donne les thèmes, ouverture aux autres religions et relations nouvelles avec les juifs. L'encyclique Pacem in terris est son dernier acte. Gravement malade, il meurt en mai 1963. Jean-Paul II l'a béatifié en 2000.

Autres contributions