Hans  Jonas

Hans Jonas

Hans Jonas, philosophe allemand né à l'orée du XXe siècle, est historien du gnosticisme et s'est fait connaître par de nombreux ouvrages d'éthique et pas une réflexion de fond sur la Shoah.

Hans Jonas est né en 1903 dans une famille juive allemande et a très jeune milité pour le mouvement sioniste. Il étudie la philosophie à Fribourg, avec Martin Heidegger et y fait la connaissance de Hannah Arendt, puis à Berlin, Heidelberg et Marburg, les autres grands berceaux de la pensée philosophique allemande. Il quitte l'Allemagne en 1933 et de Londres rejoint la Palestine, avant de s'engager au côté des Alliés dans le corps des volontaires juifs, en Italie puis en Allemagne. C'est là qu'il apprend la mort de sa mère déportée à Maïdanek. Il lui dédiera les volumes de sa Gnose parue en 1955. A la fin de la guerre, il retourne en Palestine, participe à la naissance d'Israël et à la guerre d'indépendance et enseigne à l'université hébraïque de Jérusalem. Mais en 1950, il décide de s'installer au Canada puis aux Etats Unis où il enseigne à la New School of Social Research à New York. Il travaille toute sa vie sur la Shoah, la compréhension de ses mécanismes, ses conséquences : Le concept de Dieu après Auschwitz, Entre le néant et l'éternité, mais aussi, devant les progrès scientifiques et techniques, sur la notion de responsabilité induite par ce progrès, sur le plan éthique, bioéthique et environnemental : Le principe responsabilité, Une éthique pour la nature, Une éthique pour le futur, écrits dans les années 70-80, nous interpellent plus que jamais.

Hans Jonas : OEUVRES

En savoir plus