James Joyce

James Joyce

James Joyce, même s'il a passé la majeure partie de sa vie en dehors de son pays, a situé toute son oeuvre à Dublin et il est un des plus grands noms de la culture irlandaise. L'écriture novatrice, presque expérimentale et l'invention verbale qu'il montre dans Ulysses ou Finnegan's Wake ont exercé une influence considérable.

James Joyce voit le jour en 1882 dans une Irlande colonie britannique qui réclame son indépendance. Il est élevé dans des collèges catholiques mais se détourne de la foi dès l'adolescence. Il étudie les langues étrangères et la littérature à l'université de Dublin et s'essaie à l'écriture en publiant articles et poèmes dans des revues. Sa première oeuvre importante est un essai sur le dramaturge norvégien Ibsen. Portrait de l'artiste en jeune homme, largement autobiographique, est d'abord refusé. Le 16 juin 1904, il fait la connaissance de sa future femme. La date sera choisie pour la quête de Léopold Bloom le héros de Ulysses, dans les rues de Dublin. Les admirateurs de l'écrivain la célèbrent tous les ans par un périple qui les conduit dans tous les lieux où se passe le livre : c'est le Bloomsday. A la suite d'incidents liés à la boisson, il s'exile en Suisse et vit de cours d'anglais. Il revient à Dublin pour faire publier Gens de Dublin en 1909. Il passe la guerre à Zürich et s'installe à Paris en 1920 où il termine Ulysse l'année suivante. Le livre est publié par Sylvia Beach et traduit par Adrienne Monnier qui tiennent la librairie La Maison des amis des livres rue de l'Odéon, important rendez-vous littéraire de l'entre-deux-guerres. Ce long monologue intérieur renouvelle entièrement le langage romanesque et enthousiasme ses premiers lecteurs, même s'il provoque un scandale en Irlande. Il entreprend alors Finnegan's Wake avec le soutien de Samuel Becket. Ce livre déroute la critique car il est écrit dans un langage expérimental fait de 60 langues différentes incorporées à l'anglais et une syntaxe modifiée qui le rendent très difficile. Il voyage fréquemment en Suisse pour soigner ses yeux et la maladie mentale de sa fille. Il y meurt en 1941.

James Joyce : OEUVRES

En savoir plus