François Kersaudy

François Kersaudy

François Kersaudy a hérité de son père, traducteur aux Nations Unies, le don des langues. Il lui a permis d'explorer sans intermédiaire les archives des protagonistes de la seconde guerre mondiale et d'écrire leur biographie à partir de sources directes. Il a également traduit les mémoires de Winston Churchill.

François Kersaudy est le fils de Georges Kersaudy, qui à plus de 90 ans possède encore 56 langues - il dit avec humour que cela devient facile à partir de la 10ème !- et a été traducteur à l'ONU et réviseur dans les institutions européennes. Son fils en parle "seulement" 9 et possède assez bien l'anglais pour enseigner ou écrire indifféremment dans cette langue ou en français. Il est diplômé de Sciences Po et docteur es lettres, spécialiste d'histoire contemporaine et plus précisément de la seconde guerre mondiale. Après des années d'enseignement à l'université d'Oxford, il est maintenant professeur de langues anglaise et anglo-saxonnes, ce qui recouvre l'anglais américain et celui des pays du Commonwealth, à Paris I Panthéon Sorbonne. S'il a consacré plusieurs livres aux acteurs de cette histoire tragique, Hitler, Goering, Staline et Les secrets de 2è Reich, ou les relations épineuses de De Gaulle avec les alliés, il est incontestablement le spécialiste de Winston Churchill. Outre une biographie, Winston Churchill, le pouvoir de l'imagination, récompensé par le Grand prix d'histoire de la Société des gens de lettres et celui de la biographie politique, il a traité des points précis, ses relations avec le Général de Gaulle, De Gaulle et Churchill, Churchill contre Hitler, un recueil d'aphorismes et de boutades, Le monde selon Churchill, sentences, confidences, prophéties et réparties, et surtout traduit ses Mémoires. On sait moins en effet que Churchill a laissé une oeuvre littéraire importante, 37 livres, mémoires, biographies, une histoire des pays anglophones et même un roman de cape et d'épée et qu'il a reçu le prix Nobel de littérature en 1953. Pour cette traduction, François Kersaudy a reçu une décoration britannique.