Melanie Klein

Melanie Klein

Melanie Klein, psychanalyste viennoise installée à Londres dans les années 20, a développé le concept de psychanalyse des enfants et s'est à ce titre opposée à Anna Freud. Très controversé sur bien des points, son apport a cependant permis d'étendre le champ de la psychanalyse à nombre de psychoses.

Melanie Klein, fille de médecin, née à Vienne en 1882, décide très tôt d'étudier la médecine et de se tourner vers la psychiatrie. Son diplôme obtenu, elle se marie, a rapidement trois enfants et part à Budapest en 1917 pour une première analyse. Après son divorce, elle part à Berlin pour une deuxième analyse et se livre à celle de son fils. Cette plongée dans l'inconscient enfantin dont elle met au jour l'univers de fantasmes et de cauchemars et la précocité des pulsions oedipiennes la fait remarquer et inviter à Londres par le professeur Ernest Jones en 1925. Elle passera le reste de ses jours en Angleterre et y mourra en 1962. Elle va dans les années 30 s'opposer à Anna Freud, que le nazisme contraint à s'exiler à Londres à son tour et qui privilégie une approche éducative plus que psychanalytique pour les enfants. Leurs divergences amèneront une scission dans les sociétés psychanalytiques anglaises. Le travail de Melanie Klein a cependant permis d'avancer dans le traitement de nombreuses névroses et psychoses et influencé en profondeur Donald Winnicot.

Melanie Klein : OEUVRES

Autres contributions