Jacques Lacarrière

Jacques Lacarrière

Jacques Lacarrière est un écrivain et essayiste français que son goût pour le voyage a conduit, parfois à pied, sur de multiples routes. Amoureux de la culture grecque, de l'Antiquité à nos jours, il lui a consacré nombre de livres. Son intérêt pour la mythologie s'est élargi à une réflexion plus large sur les religions.

Jacques Lacarrière, né en 1925 en bord de Loire, se reconnaît une mère de sang, une mère de source, cette dernière célébrée par l'un de ses tout derniers livres, écrit en 2004, un an avant sa mort, Un amour de Loire. D'Orléans il va à Paris faire des études de droit et de lettres classiques, avec un détour par Langues-O pour apprendre l'hindi. Son appartenance au groupe de théâtre antique de la Sorbonne lui offre l'opportunité d'un premier voyage en Grèce en 1947. En 1950, il part en Crète et passe plusieurs mois au monastère orthodoxe du Mont Athos, occasion d'un premier livre, Mont Athos, montagne sainte. Seuls le coup d'état de 1967 et la dictature militaire interrompront ses séjours en Grèce qu'il raconte dans L'été grec paru en 1976. Suivent Marie d'Egypte, Au coeur des mythologies, En suivant les Dieux, exploration des mythologies scandinaves, asiatiques, gréco-romaines qui le conduit à une réflexion sur la Bible, prolongée par Les hommes ivres de Dieu, essai sur le christianisme et les pères du désert d'Egypte et de Syrie. Grand marcheur et voyageur adepte du vagabondage, il publie ses carnets de route, 1000 km à travers la France, Chemins d'écriture. Il reçoit en 1999 le Grand Prix de l'Académie Française pour l'ensemble de son oeuvre. Il ne voulait plus écrire sur la Grèce mais n'a pu s'empêcher, au soir de sa vie, d'écrire un ultime Dictionnaire amoureux de la Grèce pour la collection de Jean-Claude Simoën.

Jacques Lacarrière : OEUVRES

Autres contributions