Yves Lacoste

Yves Lacoste

Yves Lacoste, fils d'un géologue, a vite compris que nombre de conflits militaires ou économiques avaient leur origine dans la géographie. Il est l'initiateur au lendemain de la guerre d'une discipline nouvelle en France, lagéopolitique.

Yves Lacoste est né au Maroc où travaillait son père, le géologue Jean Lacoste, qui participa à l'exploration du Groenland avec Jean-Baptiste Charcot. Il s'est orienté vers des études de géographie, a passé son agrégation et a été nommé au lycée d'Alger pour suivre sa femme, ethnologue qui travaillait alors sur les Berbères. Il participe à la lutte pour l'indépendance de l'Algérie et adhère brièvement au PC, qu'il quitte en 1956, à la répression de la révolte de Budapest. Il passe sa thèse à Alger en 1955 et revient à Paris comme professeur à la Sorbonne puis à Vincennes en 1968, l'année où il crée, avec l'éditeur François Maspéro la revue Hérodote. L'année suivante marque un tournant, déclenché par la guerre du Vietnam et son études de l'impact du bombardement des digues du Fleuve Rouge par les Américains  ; il fonde le Centre de technique et d'analyse géopolitique qui deviendra l'Institut français de géopolitique. Il explicite sa pensée et sa démarche dans un livre publié en 1976 et constamment réédité La géographie, ça sert d'abord à faire la guerre et dans La géopolitique  : la longue histoire d'aujourd'hui. En 1993, paraît le Dictionnaire de géopolitique, plus tard l'Atlas de la géopolitique. Il étudie également des thèmes précis sous cet éclairage, Les conflits dans le monde  : approche géopolitique, en 2006,Géopolitique de la Méditerranée et L'eau dans le monde  : les batailles pour la vie et en 2010 La question coloniale :une analyse géopolitique.