Philippe Lacoue-Labarthe

Philippe Lacoue-Labarthe

Philippe Lacoue-Labarthe, germaniste traducteur de Celan et Nietzsche et philosophe marqué par l'école allemande, a connu un compagnonnage intellectuel avec son collègue Jean-Luc Nancy et avec Jacques Derrida et fondé avec eux le Centre de recherche philosophique sur le politique.

Philippe Lacoue-Labarthe a eu comme professeur de français en hypokhâgne le théoricien de la littérature Gérard Genette et cet enseignement l'a beaucoup marqué, comme celui de Gérard Granel ensuite à l'université de Bordeaux. Agrégé de philosophie en 1963, il enseigne quatre ans dans le secondaire puis est nommé maitre-assistant à l'université Marc-Bloch de Strasbourg où il fait la rencontre déterminante de son collègue Jean-Luc Nancy. Pour travailler plus commodément, ils partagent avec femmes et enfants une maison du quartier allemand de Strasbourg et donnent des cours communs à l'université. Leur premier ouvrage, Le titre de la lettre paraît en 1973. Lacoue-Labarthe consacre une part non négligeable de son activité à la traduction des poètes allemands Hölderlin et Paul Celan et des philosophes Nietzsche et Walter Benjamin. Nancy et lui s'inscrivent dans le courant de philosophie franco-allemand initié par Lucien Braun. Ils organisent à Strasbourg en 1980 une conférence sur Jacques Derrida qui leur vaut la même année une invitation à fonder avec lui le centre de recherche philosophique sur le politique à l'Ecole normale supérieure. Lacoue-Labarthe soutient en 1987 une thèse consacrée à la philosophie comme onto-typologie. Des invitations dans les universités américaines, de nombreuses publications, souvent avec Jean-Luc Nancy, la présidence du Collège international de philosophie, une vie bien remplie jusqu'à son décès en 2007.

Philippe Lacoue-Labarthe : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus